Search

Decolonizing ALGERIA

Decolonized thoughts of an Algerian female blogger

في المكتبة الفرنكفونية

ذات يوم كنت أتسوق في مكتبة بوسط العاصمة الجزائر.. أبحث عن رواية باللغة الإنجليزية. و يا لها من مهمة شاقة لو كنتم تعلمون… تجولت بين الرفوف المليئة بالكتب…أبحث…وأبحث… لكنني لم أعثر إلا على بضع روايات قديمة من الأدب الكلاسيكي الإنجليزي ..كانت مركونة في زاوية مظلمة من المتجر. و لا أثر للكتب الأنجلوفونية الشهيرة و لا لأسماء الكتّاب الأنجلوفونيين المعاصريين و الأكثر مبيعا في العالم…في الواقع.. لم أكن أتوقع غير هذا في مكتبة بالعاصمة…إلا أنني كنت آمل.. لعلي أعثر هذه المرة على رواية فريدة ممن تتصدر المبيعات في العالم…تسليني في هذا الصيف الحار و تعينني على تحسين مهارتي في القراءة باللغة الانجليزية… لكن..و مرة أخرى.. إصطدمت آمالي الأدبية بواقع الهيمنة .الفرنكوفونية في وطني الجزائر…

Continue reading “في المكتبة الفرنكفونية”
Advertisements

The fall of a general …

Finally the nightmare is over.

The monster, the general who reigned over algerian secret services for 25 years has finally been arrested. God! Such a relief to see him jailed, finally jailed behind walls and bars, like a dangerous animal locked away from us and from our life… so he can’t harm anybody… anymore…


Such a relief … Continue reading “The fall of a general …”

Algeria and the Hash tag Revolutionaries

Drums of war are beating in North Africa, echoing endlessly in the ever expanding social media virtual world. They won’t stop, heralding the coming Arab spring to the land of Algeria. Facebooked, shared, retweeted…again and again. Change is coming, change is possible. Just pin the hash tag on your country’s name and join the revolution game. Every Friday, a new challenge to attain. Every Friday, new funny selfies to share. Join the crowd gathered spontaneously and shout the loudest you can “we- want- the- end- of- the- regime” and it will happen!…Your country’s regime will fall like a… domino …instantly and spontaneously.

Continue reading “Algeria and the Hash tag Revolutionaries”

L’Algérie, cible d’un nouveau printemps arabe ?

Le printemps arabe désigne une opération de déstabilisation de certains régimes arabes, sous couvert de révoltes populaires pour favoriser l’accès au pouvoir d’un groupe favorable aux intérêts américains. Les pays qui ont subi le printemps arabe sont : la Tunisie, l’Egypte, la Lybie, la Syrie et le Yemen. Ces révoltes ont toutes, suivi un même protocole : des manifestations populaires pacifiques pour un même objectif : la chute du régime en place.

Aux origines du “Hirak” le mouvement populaire “spontané”

Depuis l’annonce de la candidature du président sortant M. Bouteflika pour un cinquième mandat aux élections présidentielles prévues pour le 18 Avril prochain, le pays vit au rythme de manifestations hebdomadaires  en signe de protestation contre cette candidature. Des marches sont ainsi organisées chaque vendredi depuis le 22 février.

En réponse à ce mouvement populaire inédit en Algérie, le président Bouteflika a annoncé, le 11 mars dernier, le retrait de sa candidature, l’annulation des prochaines élections présidentielles avec la proposition d’une feuille de route pour une passation du pouvoir comprenant la mise en place d’une conférence nationale inclusive et indépendante, une nouvelle constitution et des élections présidentielles avant la fin de l’année. Malgré cette réponse, les appels à manifester continuent à inonder les réseaux sociaux pour réclamer cette fois, la chute de tout le régime.

Certes, la crise politique en Algérie est bien réelle ; de même que le sentiment de révolte des jeunes, assoiffés de changement, est bien compréhensible et légitime. Néanmoins, le refus de participer au consultations proposées par le pouvoir en place, l’absence même de représentativité du mouvement après quatre semaines de manifestations, la surenchère continue des revendications et l’anonymat de l’appel du « mouvement populaire », soulèvent plusieurs questionnements quant à la nature et objectifs de ce mouvement.

La chute du régime pour un changement radical du système politique en Algérie, est un enjeu beaucoup trop important pour que ce ne soit que le fruit de la spontanéité. Il est temps de questionner ce mouvement Harak, son origine, sa méthode et ses enjeux.

Continue reading “L’Algérie, cible d’un nouveau printemps arabe ?”

Les handicapés de la raison et du cœur

Comme tous les Algériens, j’ai été éduquée dans le respect de la morale et des valeurs chères à la société algérienne. On m’a appris à respecter les personnes âgées, à respecter leur âge, leur expérience, leur savoir et leur sagesse. On m’a aussi appris à respecter les handicapés et infirmes dont les capacités physiques sont réduites suite à la maladie. On m’a appris à respecter leur dignité, à ne jamais attaquer leur infirmité, ni à se moquer de leur handicap. On m’a appris à me mettre toujours du côté de ces personnes pour leur venir en aide, les protéger et préserver leur dignité.

Je croyais que je partageais ces valeurs avec tous mes compatriotes Algériens. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Continue reading “Les handicapés de la raison et du cœur”

Benghabrit et la dissonance cognitive


Gary Waters/Getty Images

Encore une fois, et sans surprise, la Ministre Benghabrit provoque une vive polémique par une nouvelle décision “anti-islamique” : interdire la prière à l’école. Cette décision n’est pas surprenante et s’accorde parfaitement avec la position idéologique de la Minsitre en faveur de la laïcité et que nous avons déjà analysé sur ce blog. Benghabrit qui a survécu à plusieurs remaniements ministériels n’est pas un quelconque ministre chargé d’appliquer docilement le programme de son gouvernement. Cet ancien directeur du CRASC, chercheur diplômée en sciences humaines, sociales et anthropologiques, est chargée d’une mission précise.

Continue reading “Benghabrit et la dissonance cognitive”

Revue du livre “Les contrebandiers de l’Histoire” de Boudjedra

En ces temps confus où s’élèvent, dans notre Algérie post-coloniale, des voies appelant à la trahison de l’idéal de la révolution de Novembre. En ces temps tristes marqués par la félonie et la lâcheté de nos « intellectuels », Rachid Boudjedra brise le silence pour dénoncer les contrebandiers de notre Histoire.

Après Ahmed Bensaada qui a dévoilé le rôle d’informateur indigène joué par Kamel Daoud dans son livre « Kamel Daoud : Cologne, contre-enquête » c’est au tour de Rachid Boudjedra de dévoiler avec courage  « l’idéologie de Harki » de certains intellectuels algériens qui dénigrent l’Algérie dans leurs « œuvres destructrices » au profit d’un néocolonialisme francophile. Continue reading “Revue du livre “Les contrebandiers de l’Histoire” de Boudjedra”

Le Tamazight de l’école Benghabrit

La Ministre de l’éducation, Mme Benghabrit, qui ne maitrise pas la langue arabe -langue nationale et officielle – parce qu’elle n’a pas de temps pour l’apprendre, déploie, ces dernières années, avec un excès de zèle inégalé, toute son énergie pour promouvoir l’enseignement du tamazight à l’école. Une autre langue que la Ministre ne maitrise pas non plus ; la Ministre étant  surtout et avant tout francophone…

Ce qui est surprenant, c’est qu’il n y a pas de débat public sur cette nouvelle langue enseignée à l’école de Benghabrit ? Sur sa légitimité sur le plan légal, scientifique, et historique ? Continue reading “Le Tamazight de l’école Benghabrit”

The independence of the colonisés

Today we celebrate the 56th anniversary of the independence of Algeria from French colonization that lasted 132 years from 1830 to 1962.

Yes the achievement and sacrifice are worthy of a celebration and we have to be proud of. Algerian flags are unfurled on our highest landmarks. French colons and pieds-noirs have been booted out from our lands. We enjoy living in the colonial European cities they built on our lands…and that used to be forbidden to our people. Yes, it is worthy celebrating.

But … are we still independent? Continue reading “The independence of the colonisés”

La résistance …

Comment détruire une nation ?

Une nation est un groupe, un système complexe d’individus liés par des liens spirituels, culturels, sociaux et économiques… Ces liens, selon leur signification, histoire, forme et force définissent l’identité du groupe. Ils sont régis par des lois et règles communes qui renforcent le sentiment d’appartenance au groupe.

La destruction de ce groupe nécessite tout simplement la destruction de son identité suivant une méthode en deux étapes : Continue reading “La résistance …”

Tamazight, vidéos et lynchage médiatique…

En l’absence d’un débat public serein sur la question Amazigh, le citoyen Algérien est livré à la manipulation des médias et politiciens qui n’ont plus qu’un seul but, le détourner de la vérité pour faire passer leurs idées à n’importe quel prix. Voilà pourquoi, le simple citoyen doit apprendre à décrypter les messages médiatiques pour évaluer la véracité des arguments : rejeter les argumentations dialectiques fallacieuses au seul profit de la vérité.

Pour comprendre les enjeux de la question du tamazight en Algérie, je vous propose le décryptage de deux vidéos autour du même thème. La première a provoqué une vive polémique, la deuxième est passée inaperçue. Continue reading “Tamazight, vidéos et lynchage médiatique…”

La supercherie du calendrier Berbère

Cette année, la célébration de la fête Yennayer a été officialisée par le gouvernement algérien. La journée du 12 janvier, désormais jour férié, célèbre ainsi officiellement le début du nouvel an Berbère. Toutefois, l’officialisation de cette fête ne fera sûrement pas taire les questions quant à sa légitimité, voire sa véracité !

D’où vient ce calendrier Berbère et cette date de 2968 ? Pourquoi le calendrier débute-t-il un 12 janvier ? Quelle est son histoire, sa signification et sa symbolique dans la mémoire populaire ? Et surtout qu’elle est sa relation avec la fête de Yennayer ?

L’histoire commence en France, avec l’académie Berbère. Rappelons que cette dernière a été mise en place par un certain Jacques Bènet, ancien des services spéciaux français, pour justement aider à créer les mythes fondateurs du Berbèrisme. C’est en effet, dans le cadre des principes de cette académie que les Berbéristes vont, plus tard, créer un drapeau, une langue avec son alphabet latin ; une histoire et un calendrier.

Pour créer un calendrier Berbère qui n’existe nulle part dans l’Histoire de notre pays et de la région ni dans la mémoire populaire d’ailleurs, les Berbéristes de Jacques Bènet vont d’abord chercher un ancrage dans la mémoire profonde de la société. Pour cela, ils vont adosser leur nouvel an fictif à une ancienne fête païenne bien réelle, celle de Yennayer qui était tombée en désuétude, pour l’exhumer et la réhabiliter sous une nouvelle forme, celle d’un nouvel an Berbère. Continue reading “La supercherie du calendrier Berbère”

Nos ancêtres les Phéniciens

L’Histoire antique de l’Algérie a toujours été la chasse gardée de la France coloniale qui a créé une histoire sur mesure à son projet colonisateur ; glorifiant le passé Romain parce qu’Européen et omettant le passé Phénicien parce qu’Oriental – pour ne pas dire : Arabe.  C’est ainsi que notre passé phénicien/Carthaginois, celui de la grande civilisation méditerranéenne et Nord-Africaine qui dura plus de huit siècles sera occulté, amoindri pour ne plus représenter qu’un fait divers de l’histoire antique de l’Algérie.

Malheureusement, cet état de fait persiste, encore de nos jours. L’histoire antique de notre pays est toujours instrumentalisée pour servir, cette fois ci, l’idéologie berbériste séparatiste suicidaire pour notre société. La vérité est travestie, voire effacée, au profit de mythes, chimères et légendes qui racialisent l’histoire de notre peuple, pour en exclure un groupe et glorifier un autre. Notre histoire est ainsi ouvertement et officiellement falsifiée et la mémoire de nos ancêtres trahie.

Il est temps de rétablir ces vérités historiques pour réhabiliter la mémoire de tous nos ancêtres y compris les Phéniciens. Continue reading “Nos ancêtres les Phéniciens”

La “Basmala”et Benghabrit…Une histoire de lutte idéologique.

A chaque rentrée scolaire la Ministre de l’éducation Mme BenGhabrit – la francophilophone qui ne maitrise pas la langue arabe, langue officielle de notre pays  – provoque un scandale. Si l’année passée c’était à cause de sa volonté de généraliser au primaire l’enseignement de l’arabe « Derja » au lieu de l’arabe classique, cette fois-ci, c’est à cause de la suppression de la « Basmala », la citation : بسم الله الرحمن الرحيم des livres scolaires.

Pourquoi supprimer la Basmala ?

Continue reading “La “Basmala”et Benghabrit…Une histoire de lutte idéologique.”

The racist cartoon and the old Kabyl myth in post-colonial Algeria

They say : “a picture is worth a thousand words”, but …

Capture Racism Ainouche

This cartoon, published by the Algerian cartoonist Ghilas Ainouche from TSA (Tout sur l’Algérie, online francophone newspaper), shamefully depicts racist stereotypes and revives the old colonial Kabyl myth in postcolonial Algeria… Astonishingly, this cartoon did not draw any criticism in Algeria ; neither officials nor intellectuals reacted to this racist caricature.

Continue reading “The racist cartoon and the old Kabyl myth in post-colonial Algeria”

La caricature raciste de Ainouche et le mythe Kabyle …

On dit qu’une image vaut mille mots…

Capture Racism Ainouche

Cette caricature résume à elle seule le racisme du mythe kabyle, créé par la colonisation fançaise, et revivifié par le caricaturiste Ainouche, dessinateur à TSA (Tout sur l’Algérie, journal francophone online) . Étrangement, cette caricature raciste n’a suscité aucune réaction d’indignation de la part de la presse ou des intellectuels Algériens. TSA, qui publie les caricatures de ce raciste, n’a même pas daigné présenter des excuses ou mêmes des regrets …

Continue reading “La caricature raciste de Ainouche et le mythe Kabyle …”

Pour la « défrancisation » de l’Algérie indépendante

Le 5 juillet dernier, l’Algérie a célébré son 55ème anniversaire d’indépendance.

Après cinquante-cinq ans d’indépendance, l’Algérie a toujours du mal à se décoloniser. L’annonce de la décision d’Algérie-télécom, la société nationale de télécommunication, de supprimer la langue française des documents officiels a, semble-t-il, suscité une vive polémique dans les réseaux sociaux entre les « pro » et « anti » arabisation.

Mais s’agit-il de politique d’arabisation ou plutôt de…défrancisation ? Continue reading “Pour la « défrancisation » de l’Algérie indépendante”

Fouilles archéologiques d’Alger et le mythe de la permanence Berbère

L’événement principal de ce mois du patrimoine célébré chaque année du 18 avril au 18 mai aura été l’exposition sur les fouilles archéologiques de la place des Martyrs d’Alger. Le Centre National de Recherche Archéologique (CNRA), a posté, sur son site, des photos et cartes explicatives de ces fouilles préventives.

Continue reading “Fouilles archéologiques d’Alger et le mythe de la permanence Berbère”

Political bankruptcy – Why Algerians don’t vote…anymore

Legislative elections held last 4th of May in Algeria were supposed to be important and crucial according to the prevailing troubled geopolitical and national context. These elections came after Algeria has witnessed major institutional changes, such as the disbanding of the DRS in 2013 and the amendment of the new constitution lately this year ; as they also precedes the presidential elections planned for 2019. Yet, these elections brought nothing new and turned out to be the same old political carnival…

Continue reading “Political bankruptcy – Why Algerians don’t vote…anymore”

Kaplan’s “Algeria’s new imprint”…an old colonial vision of Algeria

My response to the Nation article.

Alice Kaplan’s “Algeria’s new imprint” article published in the Nation, and sadly celebrated and shared by the Francophile Algerians, exemplify the old colonial tale which value the subalterns’ ideas only when they fit the so called universal western norms of thoughts.

Continue reading “Kaplan’s “Algeria’s new imprint”…an old colonial vision of Algeria”

Blog at WordPress.com.

Up ↑