Cette année, la célébration de la fête Yennayer a été officialisée par le gouvernement algérien. La journée du 12 janvier, désormais jour férié, célèbre ainsi officiellement le début du nouvel an Berbère. Toutefois, l’officialisation de cette fête ne fera sûrement pas taire les questions quant à sa légitimité, voire sa véracité !

D’où vient ce calendrier Berbère et cette date de 2968 ? Pourquoi le calendrier débute-t-il un 12 janvier ? Quelle est son histoire, sa signification et sa symbolique dans la mémoire populaire ? Et surtout qu’elle est sa relation avec la fête de Yennayer ?

L’histoire commence en France, avec l’académie Berbère. Rappelons que cette dernière a été mise en place par un certain Jacques Bènet, ancien des services spéciaux français, pour justement aider à créer les mythes fondateurs du Berbèrisme. C’est en effet, dans le cadre des principes de cette académie que les Berbéristes vont, plus tard, créer un drapeau, une langue avec son alphabet latin ; une histoire et un calendrier.

Pour créer un calendrier Berbère qui n’existe nulle part dans l’Histoire de notre pays et de la région ni dans la mémoire populaire d’ailleurs, les Berbéristes de Jacques Bènet vont d’abord chercher un ancrage dans la mémoire profonde de la société. Pour cela, ils vont adosser leur nouvel an fictif à une ancienne fête païenne bien réelle, celle de Yennayer qui était tombée en désuétude, pour l’exhumer et la réhabiliter sous une nouvelle forme, celle d’un nouvel an Berbère. Continue reading “La supercherie du calendrier Berbère”