Comment détruire une nation ?

Une nation est un groupe, un système complexe d’individus liés par des liens spirituels, culturels, sociaux et économiques… Ces liens, selon leur signification, histoire, forme et force définissent l’identité du groupe. Ils sont régis par des lois et règles communes qui renforcent le sentiment d’appartenance au groupe.

La destruction de ce groupe nécessite tout simplement la destruction de son identité suivant une méthode en deux étapes :

En premier, il s’agit d’identifier :

1- les liens qui forment l’identité du groupe :

  • Les liens qui unissent l’ensemble et renforcent sa cohésion.
  • Les individus qui sont porteurs de ces valeurs d’unité.

2- et les divergences internes qui le divisent :

  • Les divergences entre individus qui divisent le groupe.
  • Les individus marginaux (rejetés par le groupe) qui sont porteurs de ces divergences et de visions destructrices pour le groupe ?
En second, il s’agit de détruire cette identité de groupe par :

1- la destruction des liens :

  • Détruire, effacer ou altérer tous les liens qui renforcent l’identité du groupe.
  • Discréditer, marginaliser, isoler tous les individus porteurs des valeurs d’unité du groupe.

2- la consolidation des divergences :

  • Augmenter la visibilité de toutes les divergences qui séparent et différencient les individus entre eux. Si ces différences n’existent plus, il faut les exhumer du passé, si elles n’ont jamais existé, alors il faudra les créer.
  • De même, augmenter la visibilité des individus marginaux et minoritaires, ennemis de cette identité de groupe.

Cette méthode est assez simple et peut être utilisée pour détruire n’importe quel groupe : une entreprise, un syndicat, une association, un parti politique…un pays, une nation. Il suffit juste de l’exécuter en mode furtif pour ne pas éveiller les soupçons et contourner les mécanismes de défense et de résistance du groupe.

Revenons à notre question de départ.
Comment détruire la nation algérienne ?

L’identité arabo-musulmane de l’Algérie est l’identité authentique et viable qui assure la cohésion de la nation algérienne depuis plusieurs siècles. Elle existait bien avant la colonisation et a représenté le socle identitaire refuge des Algériens au temps de la colonisation française. Cette identité a représenté la source ultime de la résilience de notre peuple face au génocide humain et socio-culturel auxquels il a été soumis durant plus d’un siècle. Conformément à l’appel du 1er Novembre, cette identité repose sur les fondements suivants :

  • Une religion : l’Islam.
  • Une langue : l’arabe.
  • Une seule nation et un seul drapeau.
  • Appartenance géographique et historique au Maghreb Arabe et à la nation Islamique.

Pour détruire l’Algérie, il suffit ainsi de détruire les fondements de l’identité qui assurent la cohésion et l’unité de sa nation.

Détruire l’image de l’Islam
  • Salir et détruire l’image de l’Islam et discréditer tous ceux qui le représentent (accusation de terrorisme, corruption…). Médiatiser les terroristes, extrémistes et intolérants, incultes et charlatans ; En contrepartie, éviter de médiatiser les exemples de musulmans sages et intellectuels.
  • Institutionaliser la rupture de l’enseignement de l’Islam avec les nouvelles générations. Eliminer des manuels scolaires toute mention des préceptes de l’Islam sous couvert de modernisation et propager la sécularisation dans l’éducation et la culture.
  • Médiatiser et encourager les pratiques et mœurs contraires à la tradition et à l’Islam sous couvert de respect des libertés individuelles. 
Limiter l’usage et l’influence de la langue arabe
  • Représenter l’arabe comme langue rétrograde incompatible avec la modernité. Ridiculiser et discréditer son usage dans la sphère publique et propager le créole, et autres « sabir » et « pataouète » auprès du peuple et surtout de la jeunesse.
  • Geler toutes les lois qui veulent généraliser l’usage de l’arabe au profit de la langue coloniale qu’il faut qualifier de langue algérienne.
  • Limiter l’usage de la langue arabe au profit des dialectes et langues régionales. Créer une nouvelle langue artificielle (Tamazight) que personne ne parle, et n’a jamais parlé en Algérie, l’institutionaliser pour en faire une langue nationale rivale de l’arabe et généraliser son enseignement…
Falsifier l’Histoire et occulter toute forme d’appartenance
à la nation arabo-musulmane
  • Occulter l’Histoire témoin de la grandeur des civilisations passées qui renforce l’identité arabe et musulmane (Antique Punique, Arabe, Maghrébine, Andalouse, Ottomane…).
  • Reprendre les catégories raciales créées par la colonisation pour mettre en avant le mythe berbère puis Amazigh afin d’exacerber les différences « raciales » au sein du peuple Algérien.
  • Discréditer auprès des jeunes générations, les héros du nationalisme arabo-musulman, tels que l’Emir Abdelkader, Messali ElHaj, et les qualifier de traitres…
  • Glorifier les bienfaits de la colonisation, semer le doute sur la révolution de 1954, ses martyrs et ses mujahidines …
  • Créer un nouveau drapeau sans ancrage historique pour faire oublier l’étoile et le croissant qui ont unifié le peuple dans un combat héroïque contre la colonisation française.
  • Combattre, censurer, discréditer le nom et les œuvres des intellectuels et écrivains défenseurs de cette identité tels que Cheikh Benbadis, Cheikh ElBachir ElIbrahimi, Malek Bennabi… Reda Houhou, Abou El Kacem SaâdAllah, Athman Sadi, Malek Hadad, Ahlem Mostghanemi….au profit des « contrebandiers de l’histoire », ces informateurs locaux qui glorifient la colonisation et crachent sur leur société et tout ce qui est arabo-mususlman.

Voici le programme. Il suffit juste de trouver les traitres, collaborateurs et idiots utiles (politiciens, universitaires, artistes, écrivains, journalistes, blogueurs…) qui vont l’appliquer.

Mais…

Ce programme ne vous parait-il pas familier ? N’est-ce pas ce programme qui est en cours d’application en Algérie, à l’école, sur les chaines de TV, sur les réseaux sociaux, dans la rue… Il prend l’apparence d’un changement d’identité qui veut faire basculer l’Algérie, par la force, de son identité arabo-musulmane à une nouvelle identité “laico-berbéro-tamazight”…

Croire que l’identité authentique d’un peuple, qui a mis des siècles à se former et qui a survécu jusqu’à présent aux guerres et génocides de la colonisation peut facilement être changée, sans aucune résistance du peuple, est désarmant de naîveté.

Ce programme diabolique, en cours d’application ne vise pas le changement, mais la destruction. La destruction de l’identité arabo-musulmane de l’Algérie est un acte de guerre idéologique contre notre peuple.

Et devant chaque déclaration de guerre, notre peuple a toujours eu une seule et même réponse :

La  RESISTANCE
المقاومة

 

Advertisements